L’effet du goût sucré sur le corps

Le sucre est partout !

Nous sommes nombreux à ne pas pouvoir nous en passer ! Et pourtant, il est nocif … Ou pas ! C’est ce que nous allons essayer de déterminer dans l’article que vous avez sous les yeux !

Actuellement, le nombre de personnes en surpoids et souffrant de diabète est en forte croissance. Parallèlement, la consommation de sucre n’a jamais été aussi élevée, tout comme le nombre de personnes sédentaires.

Ecoles, supermarchés, porches, gares … Autant de chances de faire une « petite pause sucrée » comme le disent si bien les publicitaires. C’est sans compter les dérèglements du corps que provoque le sucre.

Jetons un œil aux statistiques de la consommation moyenne de sucre dans les pays industrialisés occidentaux.Alix Le Calvez Diététicienne NutritionnisteDans les pays les plus consommateurs, elle peut atteindre 90kg.

Selon Valérie Espinasse, micronutritionniste et docteur en pharmacie, trois profils de mangeurs de sucre se dégagent : émotionnel, hormonal et digestif. Le monde de la recherche commence à mieux comprendre l’attirance pour le sucre qui irait au delà de notre simple volonté et impliquerait

– nos neuromédiateurs, qui commandent nos émotions, et par là même notre comportement alimentaire.

– nos hormones qui peuvent perturber nos humeurs et notre équilibre glycémique

– notre intestin dont la flore peut influencer notre attirance au sucre.

Qu’est-ce que le sucre ?

Blanc ou roux, est extrait de la canne à sucre ou de la betterave sucrière. Il appartient à la catégorie de nutriments appelés les glucides qui peuvent se trouver sous forme simple ou complexe dans l’alimentation.

dietetique

  • Le sucre correspond à l’ensemble des glucides simples dits rapides

Les glucose, galactose et fructose sont appelés des oses simples car ils ne sont constitués que d’1 seule molécule. Le saccharose ou sucrose, le lactose et le maltose sont des dioses, constitués de 2 molécules simples liées entre elles. Ils sont contenus dans le sucre blanc, roux, le miel, les fruits

NB : les glucides complexes dits lents : Par opposition aux glucides simples, les glucides complexes digestibles sont des polymères de glucose. L’amidon est principalement contenu dans les produits céréaliers et assimilés, tels que le pain, le riz, les pâtes, les pommes de terre et les légumineuses.

Avec les protéines et les lipides, les glucides sont des nutriments énergétiques qui apportent des calories nécessaires au fonctionnement des cellules de l’organisme.

  • les édulcorants acaloriques artificiels et parfois naturels, comme l’aspartame, le sucralose, le cyclamate, la stevia … 

Ils sont perçus par l’organisme de la même façon que les sucres à pouvoir calorique et c’est pour cela qu’ils posent un problème : votre corps met un branle tout un tas de mécanismes pour recevoir du sucre … Qu’au final il ne reçoit pas !

Le pouvoir sucrant

meditassion

Cette valeur mesure la « force » du sucre en bouche. Par exemple, il suffit de mettre un demi-petit pois de stevia en volume pour avoir la sensation sucrée d’1 ou 2 sucres dans son café, elle a donc un fort pouvoir sucrant : 300 fois celui du saccharose, le sucre de canne.

NB : La valeur sucrante d’un composé chimique est calculée par rapport à celui du saccharose. Il s’agit du rapport entre la quantité de la substance considérée et la quantité de saccharose estimée pour obtenir la même intensité sucrée.

Perception du goût sucré sur la langue … mais aussi dans tout l’organisme !!

Les récepteurs au goût sucré appelés T1R2 et T1R3  sont présents au niveau des bourgeons du goût, eux-mêmes situés dans les creux des papilles gustatives au bout de la langue, zone sensible au goût sucré.alice lecalvez

NB : Bien que les glucides complexes soient constitués de molécules de glucose liées entre elles, nous ne percevons pas de goût sucré au moment de la mastication. Les molécules d’amidon sont trop grosses et massives pour permettre l’interaction glucose-récepteur.

La réception d’un édulcorant ou d’un sucre simple au niveau de la langue entraine donc l’émission d’un signal vers le cerveau par le nerf glosso-pharyngien de la langue, depuis le pôle basal de la cellule gustative.

calvetAlice Le Calvez

Les récepteurs au goût sucré sont présents dans de nombreux organes

Récemment, les récepteurs T1R2 et T1R3 au goût sucré ont été retrouvés dans :

  • l’intestin grêle,
  • le pancréas,
  • la vessie,
  • le cerveau,
  • les tissus osseux et adipeux.
NB : Dans l’intestin, il a été montré que ces récepteurs sont impliqués dans la détection du glucose, la libération de cytokines (molécules de signalisation chimique) ainsi que de certaines hormones de satiété, l’expression de transporteurs de glucose (transcription et traduction d’une protéine à partir d’un gène) et le maintien de l’homéostasie du glucose (glycémie constante et stockage corrélé). Il a également récemment été proposé que le récepteur au goût sucré soit impliqué dans la régulation de l’adipogenèse et la régulation des fonctions biologiques des os.

La surconsommation de sucre et d’édulcorants aurait donc des effets sur de multiples autres fonctions que le stockage des lipides sous forme de masse adipeuse ou sur l’induction du diabète.

Les molécules au goût sucré sont capables de modifier le fonctionnement d’une bonne partie de l’organisme … 

Et nous ne connaissons pas encore tous ses effets sur le corps, prudence sur votre consommation ! 

Qu’est-ce qu’une consommation prudente de sucre ?

Cela pourrait être, par jour :

  • 1 cuillère à soupe de confiture de bonne qualité
  • + 1 ou 2 carrés de sucre (pour le café et les yaourts)
  • + 2 à 3 fruits ou 3 à 4 cuillères à soupe de purée de fruit sans sucre ajouté.
  • Et exceptionnellement 1 ou 2 carré de chocolat, voire une glace ou une part de tarte aux pommes … Miam !

Restons avant tout à l’écoute de nos sensations alimentaires en sachant différencier envies compulsives d’appétits spécifiques nécessaires … Mais cela fera l’objet d’un autre article !

A bientôt et merci !

Bien à vous, Alix.

Alix Le Calvez nutritionniste Bretagne

Une réflexion sur “L’effet du goût sucré sur le corps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s